Zoom sur ...

Sur la route de Cassady

Jeudi 7 mai

18h30

cassady.jpg

Rencontre avec Fanny Wallendorf, traductrice du deuxième volume de la correspondance de Neal Cassady : Dingue de la vie & et toi & de tout. Lettres 1951-1968 publié aux éditions Finitude.

Né en 1926 et mort en 1968, grandi à Denver auprès d’un père instable et alcoolique, adolescent délinquant et coriace – « à 20 ans j’avais volé cinq cents voitures et connu autant de femmes… » –, arrivé à New York à 21 ans et d’emblée adopté par Ginsberg, Kerouac et Burroughs, Neal Cassady est le modèle de Dean Moriarty dans le récit de Jack Kerouac Sur la route.

Il est demeuré dans la légende de la Beat Generation comme une véritable icône. Certes, il fut un inspirateur et un mentor, mais plus encore que son autobiographie, Première Jeunesse (Flammarion, 1998), ses lettres le révèlent aussi écrivain, des plus puissants et saisissants.

« Une tête brûlée doublée d’un archange, tel apparaît Neal Cassady dans le roman d’apprentissage que tracent peu à peu ces missives. Qui confirment d’admirable façon cette analyse de Ken Kesey : « Des critiques aiment à dire que les beatniks avaient des envies de mort. Cassady n’avait certainement pas d’envie de mort. Il avait envie d’une chose plus immense que la vie, envie d’éternité. »  (Nathalie Crom, Télérama)

Née dans l’Aube en 1974, Fanny Wallendorf a publié plusieurs textes ou nouvelles dans diverses revues. Elle est la traductrice de Grandir et Durer (Diabase, 2014), recueil d’entretiens inédits de Raymond Carver et d’un premier volume de la correspondance de Neal Cassady : Un truc très beau qui contient tout. Lettres 1944-1950 (Finitude, 2014).

La rencontre sera animée par Denis Decourchelle.

Sélectionné par :

/5.jpg" >