Zoom sur ...

Mathias Enard

Dimanche 22 novembre

11h30

enard.jpgPour son roman Boussole publié aux éditions Actes Sud.

Mathias Enard, né en 1972,  a étudié le persan et l’arabe et fait de longs séjours au Moyen-Orient. Il vit à Barcelone. Il est notamment l’auteur de romans parus aux éditions Actes Sud : La Perfection du tir (2003), Remonter l’Orénoque (2005), Zone (2008), Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants (2010), Rue des Voleurs (2012). Il vient de recevoir le prix Goncourt.

« Le rapprochement est tentant. [...], tout invite à imaginer Mathias Enard comme une sorte de Balzac. Boussole est une somme imposante, foisonnante et passionnante sur l’orientalisme, un conte des Mille et Une Nuits sur les mille et une manières dont l’Orient a «révolutionné l’art, les lettres et la musique». Sept ans après Zone, homérique monologue ferroviaire qui charriait un siècle de violences, voilà qui tombe à pic dans une rentrée bouleversée par le chaos syrien, ses réfugiés et les crispations identitaires. [...]

Et Balzac dans tout ça ? Lui aussi est un des personnages-clés du livre. Non seulement l’un de ses premiers textes publiés témoigne d’une certaine fascination pour l’opium, mais, beaucoup plus passionné qu’on ne le croit par l’Orient, l’auteur de La Peau de chagrin fut surtout «le premier romancier français à inclure un texte arabe dans un de ses romans.» Puisqu’on vous dit qu’Enard lui doit beaucoup. Il est bien le neveu de Balzac. »  (Grégoire Leménager, L’Obs)

Au rythme de l’écriture et de la musique, cette rencontre musicale et littéraire est organisée dans le cadre du Festival Lettres du monde – Hautes Tensions, avec la complicité de Thierry Guichard (Le Matricule des Anges) et Patrick Labesse (la Cabane du monde, Rocher de Palmer).

Sélectionné par :

/5.jpg" >