Zoom sur ...

Un logique nommé Joe, Murray Leinster

Éditions Le Passager clandestin
43 pages
4€

joe La quatrième de couverture : « En 1946, Murray Leinster imagine les dérives d’un réseau informatique mondial. »

L’éditeur : « La collection « Dyschroniques » exhume des nouvelles de science-fiction empruntées aux grands noms comme aux petits maîtres du genre, tous unis par une même attention à leur propre temps, un même génie visionnaire et un imaginaire sans limites. Ils interrogent la marche du monde, l’état des sociétés et l’avenir de l’Homme. Quand les futurs d’hier rencontrent notre présent… »

Danielle : « Tous les titres de la collection sont des petits bijoux…mais celui-ci est mon préféré ! »

En conclusion, un choix unanime.

 

Sélectionné par :

/3.jpg" >